Connaissez-vous la naturopathie ? Sûrement au moins de nom étant donné le succès que cette discipline rencontre depuis quelques années ! Voyons voir à quoi cette pratique fait référence :

La naturopathie, qu’est-ce que c’est ?

D’après l’OMS, la naturopathie peut se définir par :

« un ensemble de méthodes de soins visant à renforcer les défenses de l’organisme par des moyens considérés comme naturels et biologiques ».

Autrement dit, il s’agit de diverses pratiques naturelles qui sont employées par le praticien afin d’aider son patient à guérir par lui-même, en renforçant ses défenses. Ces pratiques peuvent concerner la diététique, les massages, l’activité physique mais également la relaxation et la méditation. Pour faire simple, la naturopathie est donc une pratique visant à la bonne santé et au bien-être via des méthodes naturelles.

Les origines de la naturopathie

Bien que particulièrement en vogue actuellement, la naturopathie n’est pas une pratique récente, loin de là puisqu’elle remonterait à l’antiquité ! Hippocrate l’utilisait d’ailleurs grandement en prônant la capacité du corps à se régénérer grâce à la diététique et un ensemble de lois naturelles. En France, c’est seulement dans les années 40’ qu’elle fait son apparition grâce au docteur Marchesseau.

Les techniques de la naturopathie

Comme nous venons de le voir, la naturopathie se base sur des techniques naturelles. Plus précisément, elle fait intervenir des méthodes liées à :

  • l’alimentation : diététique, cures, jeunes…,
  • aux plantes : aromatologie, phytologie…,
  • à l’eau : thalassothérapie, sudation…,
  • à la lumière : chromothérapie,
  • à l’organisme : ostéopathie, massages, rééquilibrage énergétique…

Le déroulement d’une séance de naturopathie

Si vous souhaitez consulter un naturopathe, il faut savoir qu’une séance classique de naturopathie se déroule sur environ une heure de la manière suivante (bien que les soins prodigués peuvent grandement varier d’un praticien à l’autre) :

  1.  Questionnaire : le naturopathe commence par questionner son patient concernant ses attentes mais également ses antécédents, son mode de vie etc.
  2.  Bilan naturopathique : le praticien établi ensuite un bilan (qui n’est pas un diagnostic) qui va permettre de déterminer l’« énergie vitale » du patient.
  3.  Programme d’hygiène vital : Le naturopathe prodigue ensuite des conseils personnalisés qui prennent en compte la globalité de la santé du patient (alimentation, activité physique, gestion émotionnelle…).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *